méditation Lausanne

Est il recommandé d’essayer plusieurs méditation à lausanne ?

Est-il recommandé d’essayer plusieurs méditations à Lausanne ?

On est dans une société qui valorise vraiment le corps, on fait attention à l’alimentation, à l’exercice, on essaie de bien dormir, mais on ne prend quasiment jamais le temps de s’occuper de ses pensées. La méditation est un cadeau à soi, qui devrait faire partie de la vie, comme une forme d’hygiène. L’erreur est de penser que vous méditez pour vous « réparer » et vous changer parce que vous êtes « défectueux », stressé, etc. Ce n’est pas le but. La méditation à Lausanne est une chose simple que tout le monde peut faire, et c’est un moyen très simple de prendre soin de son cerveau. Nous vous invitons à travailler en étroite collaboration avec nous pour tout explorer sur la méditation lausannoise.

Faites de courtes séances de méditation pleine conscience à Lausanne 

L’erreur la plus courante est de vouloir mettre le standard trop haut dès le début et de se forcer à méditer pendant 25 minutes ou plus. L’ambition initiale était trop grande. Je recommande de commencer par une courte période de 6 à 10 minutes le premier mois, mais vous pouvez la répéter 2 à 3 fois par jour. Les premières fois, j’ai envie de méditer longtemps, tout comme je veux courir un marathon après une semaine d’entraînement à la course à pied ! La méditation est une pratique limitée dans le temps, trop gourmande, trop précipitée, voire contre-productive. Une fois que vous vous êtes habitué à 7 minutes de méditation, je suggère une minute de plus le mois prochain, pas plus. C’est ainsi que la pratique devient solide.

Ne changez pas votre vie ! 

Certains débutants font beaucoup de changements lorsqu’ils commencent à méditer. Ils ont estimé nécessaire de brûler de l’encens, d’allumer des bougies et d’acheter des vêtements adaptés à la méditation. Cela n’aide pas beaucoup, la méditation doit maintenir une pratique très naturelle, très simple, et ne doit pas perturber son quotidien, son mode de vie. Ne compliquez pas les choses, forcez-vous à vous asseoir en lotus, face au soleil, réaménagez votre chambre, etc. Lorsque la méditation adoucit la vie quotidienne, elle ne fait qu’augmenter le stress. Vous n’avez besoin que de deux choses : vous et votre souffle. En savoir plus ici.

Trouvez un ancrage

Une ancre est quelque chose qui nous ramène à la méditation. Par exemple, son propre souffle est un « objet » disponible 24 heures sur 24, et on peut se concentrer dessus. Il permet de rester dans le présent et de vraiment s’ancrer, ici et maintenant. Cependant, chez certaines personnes, se concentrer sur la respiration peut devenir anxiogène, auquel cas il est nécessaire de trouver une autre forme d’ancrage. Ce peut être le chant des oiseaux dans son jardin, ou ce peut être la flamme d’une bougie vacillante. Le mouillage est une affaire très personnelle, et pour certains, cela peut être le bruit de la ville : certains méditent dans le centre de New York avec le bruit de la circulation comme point d’ancrage !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.