Faire installer sa pompe à chaleur : Les différents principes

Les installateurs sont formels : l’installation réussie d’une pompe à chaleur – c’est-à-dire qui apportera un confort optimal aux occupants et générera des économies notables sur la facture chauffage – est intimement liée à quatre critères essentiels.  À savoir, le dimensionnement, le COP ou coefficient de performance, la consommation et le rendement. Décryptage avec nos installateurs.

Etude thermique, le préalable

Pour que le dimensionnement soit de qualité, il y a un préalable indispensable. L’installateur doit procéder à une étude thermique afin d’évaluer les déperditions de l’habitation. Ladite étude est obligatoire dans le neuf pour l’obtention d’un permis de construire RT2012. Ce bilan va permettre de déterminer précisément les besoins calorifiques de l’habitation. Mais attention, celui-ci doit être effectué dans les règles de l’art, c’est-à-dire par un professionnel ! C’est un élément clé du bon dimensionnement de sa pompe à chaleur essonne. De même, dans le cas d’une PAC qui assure à la fois la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire, l’installateur devra également évaluer les besoins en eau chaude sanitaire, l’étude thermique ne la prenant pas en compte.

Le dimensionnement, la phase déterminante

Une fois ce bilan réalisé, il faut, pour calculer le dimensionnement d’une pompe à chaleur essonne, que la puissance thermique nécessaire à l’habitation soit évaluée. Cette étape est gérée par des logiciels de calcul. Ainsi pour une pompe à chaleur air-eau, sont comparées graphiquement différentes données, telles que la puissance calorifique de l’appareil et la température extérieure. Ces logiciels vont aussi intégrer différents paramètres, dont les déperditions thermiques mises en évidence. Entre autres caractéristiques qui vont entrer en ligne de compte, la superficie et la hauteur des pièces de l’habitation, le type d’émetteurs (convecteurs, planchers chauffants, etc.), la zone climatique concernée ainsi que la température annuelle moyenne. Sans oublier, si le projet est une rénovation, les habitudes de consommation d’énergie thermique.

Un dimensionnement réussi, c’est-à-dire avec une puissance adaptée aux besoins, est donc la condition sine qua none pour faire baisser les consommations.

Comment une pompe à chaleur récupère-t-elle la chaleur à l’extérieur ?

1. Puiser la chaleur à l’extérieur

Une pompe à chaleur essonne est un dispositif qui s’installe à l’extérieur du bâtiment. L’élément est composé de collecteurs. Ils vont permettre de puiser la chaleur dans l’air ou dans le sol réchauffer un liquide frigorigène. Ce fluide a pour caractéristique d’atteindre son point d’ébullition à basse température. L’évaporation générée est ensuite acheminée vers un compresseur.

2. Le transfert de l’énergie vers le chauffage

La vapeur du fluide frigorigène va alors être aspirée au niveau d’un compresseur, dont la fonction va être d’en élever la pression et par la même occasion la température.  L’enjeu est d’atteindre un niveau supérieur à celle de l’air ou de l’eau circulant à travers l’habitation.

Le compresseur est la principale partie de la pompe à chaleur qui est consommatrice en énergie. Il est le plus souvent alimenté avec de l’électricité.

3. Un échange de chaleur au profit du système de chauffage

La vapeur pressurisée est alors transférée au niveau d’un condensateur. C’est à ce niveau que le transfert de chaleur s’effectue au profit du système de chauffage.

4. Retour du fluide frigorigène à l’état liquide

Avec le transfert de chaleur, le fluide va revenir à l’état liquide. Il passera ensuite dans un détendeur, dont l’objectif est d’en diminuer la pression, et de le préparer à un nouveau cycle.

Où se place une pompe à chaleur ?

récupère une énergie gratuite (contenue dans l’air extérieur), et l’utilise pour chauffer votre habitation. Il est conseillé d’installer ce système de chauffage dans un logement bien isolé pour obtenir le meilleur rendement possible. Pour en savoir plus, je vous invite à lire notre article sur le fonctionnement de la pompe à chaleur essonne Air Eau.  L’installation d’une pac ne nécessite pas de trop gros travaux. Cependant, il convient de respecter certaines normes lors de la pose de ce type d’appareil. Plusieurs paramètres sont en effet à prendre en compte : le voisinage, le bruit, la météo ou encore les zones de passage.  Nous allons passer en revue les points importants à connaître pour choisir l’emplacement de sa PAC. Nous nous intéresserons plus particulièrement au modèle Air-Eau puisque c’est le plus installé aujourd’hui.

Respecter le voisinage

La pompe à chaleur Air Eau intègre une unité intérieure et une unité extérieure. Le module placé à l’extérieure émet un niveau sonore qui peut dans certains cas gêner le voisinage. Il convient donc de l’éloigner le plus possible des voisins pour éviter tout conflit. Et bien sûr, afin de ne pas gêner son propre confort, il est également conseillé de placer l’unité extérieure loin des fenêtres des chambres… L’idéal est de l’accoler à un garage ou à une salle de bain.

Respecter l’environnement visuel

Bien que très économique, la pompe à chaleur essonne n’est pas le système de chauffage le plus esthétique. Visuellement elle peut gâcher la vue dans votre jardin. Il est préférable de la poser dans un endroit à l’écart. Il faut aussi éviter les zones de passage (type terrasse) pour ne pas risquer d’abimer la machine. Si vous habitez en copropriété, pensez à vérifier que l’installation d’une pac dans votre jardin est autorisée.

La prise en compte des paramètres météorologiques

Plusieurs paramètres météorologiques sont à prendre en compte pour choisir l’emplacement de sa pompe à chaleur. Premièrement, il est déconseillé d’implanter une PAC sous l’extrémité d’un toit car en cas de neige ou de gel, la glace risque de recouvrir et d’endommager la machine.

Ensuite, il faut prendre en compte les vents dominants. La PAC doit être placée à l’abri des grands vents car ils risquent de frapper le ventilateur ce qui peut entrainer une rotation inverse et endommager le moteur.

L’orientation de la pompe à chaleur

Par temps froid l’eau issue de la condensation peut geler au contact de l’échangeur. Elle doit donc être évacuée par des cycles de dégivrage. Il est conseillé d’éviter de placer l’unité extérieure de la pompe à chaleur essonne au nord pour permettre au module de dégivrer plus facilement. Les cycles de dégivrages seront ainsi raccourcis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *