NFT : avoir ces prérequis pour se lancer efficacement

NFT : avoir ces prérequis pour se lancer efficacement

Un NFT ou JNF est un certificat de propriété pour des objets numériques uniques en tant qu’« objet protégé numériquement non remplaçable ». Pour vendre des œuvres d’art numérique, telles que des photos et des vidéos, on utilise des jetons non fongibles. Dans ce cas, la technologie blockchain est utilisée, car elle permet d’enregistrer et de transmettre de manière inviolable des informations sur l’œuvre, le propriétaire, les droits d’utilisation, etc. Voici quelques informations à savoir avant de vous lancer dans le secteur pour vous faire de l’argent.

Quelques exemples d’échanges commerciaux pour mieux comprendre la NFT

La vente d’une œuvre de l’artiste Beeple est peut-être l’exemple le plus connu de jeton non fongible qui ait fait la une des journaux (et en a laissé plus d’un pantois). Depuis 2007, l’artiste publie chaque jour une photo sur Tumblr, puis il assemble une mosaïque de 5 000 clichés individuels. Malgré le fait que n’importe qui pourrait théoriquement reproduire l’image, Beeple a vendu le NFT correspondant chez Christie’s pour environ 57,8 millions d’euros.

Lorsqu’il s’agit de battre des records, cet artiste ne fait pas exception : Sotheby’s a vendu le NFT du code source du World Wide Web pour environ 5,4 millions de dollars. En 2006, le premier tweet sur Twitter s’est vendu 2,9 millions de dollars, et le basketteur LeBron James a remporté la victoire avec la vidéo d’un lancer de balle qui s’est vendue environ 200 000 dollars à l’époque. Les NFT sont également populaires en Allemagne, le FC Bayern vendant des NFT de cartes de collection pour environ 31 100 dollars.

Tous les acheteurs espèrent que la valeur de leur jeton non fongible augmentera avec le temps, tout comme la valeur des objets de collection réels et celles des œuvres d’art.

Exemples de types de NFT disponibles sur le marché

Il existe différents types de NFT disponibles sur le marché. Vous pouvez donc choisir l’option qui vous convient.

Se lancer dans l’art numérique

L’Artwork fait partie des catégories les plus évidentes de la NFT. Elle comprend les œuvres numériques « peintes » ou « dessinées », donc l’art numérique dans son sens le plus large.

À titre d’exemple, citons le fantasy art, la peinture numérique (digital painting), les dessins numériques, les œuvres en 3D, la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

L’art numérique et ses praticiens existent depuis longtemps, au moins depuis l’invention des ordinateurs. Ce n’est que récemment que les progrès de la technologie blockchain, des contrats intelligents et, plus particulièrement, des NFT ont rendu l’unicité et la propriété numérique « tangibles ».

Cette révolution profite notamment aux artistes. Car, alors qu’ils pouvaient (à peine) survivre avant la blockchain et les NFT, ce sont ces nouvelles technologies et ce nouveau marché ouvert qui leur permettront de devenir plus autonomes.

Et si vous vous tournez vers les NFT dans la catégorie musique ?

Quelles sont les applications des jetons non fongibles dans l’industrie musicale ? Rien de moins que la Révolution, selon certains experts !

Rien n’est surprenant. L’industrie musicale est aujourd’hui perçue comme une gigantesque usine remplie d’intermédiaires qui s’approprient les meilleures parts des artistes. Beaucoup de ces derniers ont d’ailleurs du mal à s’en sortir.

La blockchain et les smart contracts sont en train de remodeler à la fois les codes de l’économie mondiale. Grâce aux NFT, le circuit a été réduit à sa plus simple expression : l’artiste, une plateforme musicale NFT et des acheteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.